Meurtre de Doizieux : la secrétaire de la victime jugée pour meurtre

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / 
Crédit Photot © avocat.net

Elle avait assassiné son patron en février 2012 dans une zone boisée de Doizieux…

Bettina Geoffray comparaît à partir d’aujourd’hui devant la cour d’Assises de la Loire pour le meurtre avec préméditation de Philippe Gletty, alors directeur de l’entreprise Princeps Alu (Saint-Paul en Jarez).

L’accusée âgée de 43 ans, ancienne secrétaire de la victime, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Une semaine après la découverte du corps, elle s’était rendue d’elle-même aux enquêteurs avouant être l’auteure des tirs ayant couté la vie au chef d’entreprise avec qui elle entretenait une relation. Le jour des faits, l’employée avait tendu un piège à son patron en l’attirant au bord d’un cours d’eau. C’est là qu’elle a commis l’irréparable.

Durant ces deux jours d’audience, le mobile de la quadragénaire sera au centre des débats. Mais pour son avocat, Me David Metaxas, le geste de sa cliente n’a pas d’explication. Il s’agit d’un acte désespéré, un coup de folie dû à une pression insoutenable, tant sur le plan personnel que professionnel.

Le délibéré sera rendu vendredi.

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / Crédit Photot © avocat.net