Mise en examen des terroristes présumés interpellés à Saint-Etienne

Photo ACTIV / Deux policiers de la PJ à l'issue de l'opération menée ce matin

Les trois hommes interpellés mardi à Saint-Etienne par la Sous-direction anti-terroriste (SDAT) ont été mis en examen samedi à Paris au terme de quatre jours de garde-à-vue, a-t-on appris de source judiciaire.

A l’issue de 96 heures de garde-à-vue, les trois individus interpellés près de la gare de Châteaucreux et dans la centre de Saint-Etienne, ainsi qu’un quatrième qui avait été extrait de détention, ont été déférés au parquet de Paris. Ce dernier a ouvert samedi une information judiciaire pour d’association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Placés en détention provisoire

Ils ont été mis en examen de ce chef et placés en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet de Paris. Un cinquième individu, déjà incarcérés pour d’autres motifs, qui avait lui-aussi été placés en garde-à-vue dans cette affaire, n’a quant à lui pas été déferré.

Au moment de leur interpellation et de leur placement en garde-à-vue mardi matin, dans le cadre de cette affaire, qui faisait l’objet d’une enquête préliminaire ouverte le 31 août, les cinq hommes, âgés de 23 à 52 ans, étaient suspectés d’un passage à l’acte violent et de départ en zone de jihad.

Photo ACTIV / Deux policiers de la PJ à l'issue de l'opération menée ce matin

Rédacteur en chef
Infos matinée