Montbrison : le projet de nouvel Ehpad fait des vagues, le maire veut faire taire les contre-vérités

Le maire de Montbrison Christophe Bazile / photo ACTIV

Le coup de gueule du maire de Montbrison… Christophe Bazile, qui est aussi Président du comité de surveillance du centre hospitalier du Forez, a souhaité mettre les choses au clair sur le devenir de l’Ehpad de la ville. Depuis un mois, des élus locaux et des habitants dénoncent une possible privatisation de l’établissement.

Toutes les propositions seront étudiées, affirme Christophe Bazile

Ils étaient plusieurs dizaines à se mobiliser en marge d’un Conseil d’administration le 23 janvier dernier qui se tenait dans les murs de l’hôpital de Montbrison. Le maire est catégorique… Toutes les propositions seront étudiées, qu’elle soit privée ou publique.

Un nouvel Ehpad doit donc sortir de terre (voir plus bas). Car l’établissement actuel n’est plus adapté aux normes d’accessibilité, il contient de l’amiante et il présente un problème de sécurité en cas d’incendie.  Peu importe le projet retenu, il faut une enveloppe de 25 millions d’euros pour ce chantier d’envergure.

L’EHPAD de Montbrison est donc  en attente d’un gestionnaire. Tout sera décidé en toute transparence assure Christophe Bazile. Le maire de Montbrison souligne que le personnel en place au sein de l’établissement est assuré de garder son statut de fonctionnaire.

propos recueillis par Léa Dusson

Un projet de nouvel Ehpad à 25 millions d’Euros

A Montbrison, un nouvel Ehpad doit donc voir le jour d’ici à 2022. Une nouvelle maison de retraite destinée à remplacer celle existante, devenue vétuste. Un projet qui ne plait pas à tout le monde. Ce projet à 25 millions d’Euros lancé par la ville de Montbrison, l’agglo de Loire Forez, le département et l’ARS (l’agence régionale de santé). L’EHPAD de Montbrison dépend directement du centre hospitalier du Forez.

C’est donc un établissement flambant neuf qui devrait sortir de terre avec des conditions d’accueil seront optimales si l’on en croit le projet présenté fin décembre. Il y aura 209 lits, comme dans l’actuelle maison de retraite, mais chaque résident aura sa propre chambre. Seulement voilà… Le centre hospitalier du Forez, déjà dans le rouge,  n’a pas les moyens de financer un tel projet. Une privatisation de l’EHPAD est donc évoquée et cela inquiète les syndicats et les personnels. Inquiétudes auxquelles le maire de Montbrison a donc répondu vendredi dernier lors d’une conférence de presse.

 

 

 

Le maire de Montbrison Christophe Bazile / photo ACTIV

Rédacteur en chef
Infos matinée