Montbrison : une amende contre les parents non prévenants dès la rentrée

Le maire de Montbrison Christophe Bazile / photo ACTIV

Au chapitre politique, on revient sur une mesure qui fait largement l’unanimité à Montbrison : la mise en place d’un tarif dissuasif contre les parents qui viennent chercher leur enfant en retard après l’école.

3€ par quart d’heure entamés sans avoir prévenu

La semaine dernière, le conseil municipal a adopté la mise en place d’une amende de 3€ par ¼ d’heure entamé contre les parents qui laisseront leur enfant à l’accueil périscolaire, sans avoir prévenu le personnel encadrant, dès la rentrée prochaine. Et qu’on soit dans la majorité ou l’opposition, tout le monde a été largement convaincu :


Et pourtant c’est rare de nos jours qu’un sujet aussi clivant fasse l’unanimité… Mais cette mesure tombe sous le coup du bon sens, selon le maire de  Montbrison, Christophe Bazile : « L’inscription au temps périscolaire a un coût (entre 15 à 20cts d’€ le 1/4 d’heure). Or des parents laissent leurs enfants 15 à 20 minutes sans prévenir, ce qui engendre le fait de mobiliser quelqu’un pour veiller sur les enfants. » 

Et avant de voter ce tarif dissuasif, Liliane Faure et l’opposition ont souhaité avoir quelques garanties : « Le maire nous a apporté des précisions, notamment sur le fait que cette mesure s’appliquera avec discernement. » 

Une opposition, qui quand elle était au pouvoir, avait augmenté le tarif des repas non commandés dans les temps. Une façon de faire respecter les services mis en place : « Le périscolaire est un service que l’on met en place pour la popualtion, il s’agit donc de respecter les règles. Quand j’étais à la mairie, nous avions mis en place une mesure similaire à la cantine. Et puis les gens doivent comprendre que l’intérêt de leur enfant est de limiter le temps passer hors de leur foyer. »

Et Christophe Basile de conclure avec un argument implacable : « Les gens doivent respecter les règles de bon sens, et nous nous y attacheront. D’autant que si ce service n’existait pas, les enfants seraient dans la rue dès 16h30… »

La majorité qui tenait à préciser également que si les parents prévenaient de leur retard, et de manière exceptionnelle, ce tarif ne s’appliquera pas.

Pas plus de 17 familles en cause à Montbrison

Une mesure qui vise une vingtaine de familles sur la commune, qui ont été prévenues à de nombreuses reprises, comme l’explique le maire de Montbrison, Christophe Bazile :

Une mesure qui a été votée et défendue également par l’opposition.

Le maire de Montbrison Christophe Bazile / photo ACTIV

Journaliste