Nantes 1-1 ASSE : pas vraiment de place pour le football

3_Vitaa

Il faudra se contenter de ce match nul obtenu dans des conditions très particulière ce mercredi soir à Nantes. Alors que le stade de la Beaujoire communiait en hommage à Emiliano Sala, les Verts n’ont pas su profiter de cet atmosphère pesant pour se donner de l’air à la quatrième place. Dommage.

L’arbitre décime le milieu stéphanois

Le match avait bien débuté pour les Verts avec une main qui aurait pu être sifflé (1′), puis ils se procuraient deux occasions par Diony (2′) et un corner rentrant repoussé sur la ligne par Dupé (5′). Pourtant, comme en début d’automne, les Verts reculaient et laissaient trop d’espace dans le dos des défenseurs. Fort heureusement, ni Waris (20′), ni Coulibaly (25′) ne parvenaient à en profiter. C’est donc l’arbitrage qui allait se mettre en avant juste avant la pause. La chamaillerie de cours de récré entre Mvila et Fàbio leur valait un rouge chacun, plus que surprenant (45′).

Encore un manque de vitesse derrière

Cette expulsion – qui aura inévitablement d’importantes conséquences en cas de départ de Selnaes – obligeait à une réorganisation tactique. Gasset repassait à 4 défenseurs (Silva – Perrin, Subotic – Kolo), avec KMP et Cabella en relanceurs. Pourtant ce sont les nantais qui manquaient de peu l’ouverture du score, par Coulibaly (46′). Ce sont même les Verts qui ouvraient la marque sur un très beau ballon piqué de Cabella, dans la surface (0-1, 58′). Ils étaient même tout proche du break, sur une reprise de KMP, repoussée par la transversale (66′). Au lieu de cela, les Nantais revenaient dans la partie 5 minutes plus tard, sur une sortie de balle en une touche à la nantaise et surtout une prise de vitesse incroyable de Coulibaly sur Subotic. Waris poussait au fond (1-1, 72′). Les dernières vingt minutes ne donnaient plus rien et les deux équipes se partageaient les points équitablement, mais sans aucun relief.

Il faudra donc confirmer ce très léger redressement, dès dimanche, contre l’équipe en forme du championnat, le RC Strasbourg. D’ici là on y verra plus clair et le mercato sera enfin fini… Mais avec quelles conséquences ? Affaire à suivre…

Journaliste