Nexter : les syndicats redoutent le pire…

Dans un communiqué publié à l’issue de la visite du PDG du groupe Nexter, lundi sur le site de Roanne, la CGT explique qu’en raison de « la baisse inévitable des commandes ces quatre prochaines années, la direction n’aura d’autre choix de se séparer des intérimaires et autres contrats d’apprentissages, sauf si de nouveaux contrats sont signés d’ici là ». Le syndicat invite les salariés à se mobiliser lors de la journée d’actions interprofessionnelles du 6 février prochain.