Non-lieu requis dans l’affaire Benmouna

Le parquet de Saint-Étienne a requis un non-lieu concernant le décès par pendaison de Mohamed Benmouna (21 ans), au commissariat du Chambon-Feugerolles. Les faits remontent au mois de juillet dernier et avaient provoqué plusieurs nuits de violences urbaines. Cette décision du parquet n’a pas manqué d’étonner l’avocat de la famille qui estime que l’enquête aurait dû démontrer une faute pénale à la suite de ce décès. La juge d’instruction stéphanoise qui avait ouvert une information judiciaire contre X pour « homicide involontaire », suite au décès du jeune homme, dispose désormais d’un mois pour rendre une ordonnance… En cas de confirmation du non-lieu, les parents de Mohamed Benmouna pourront faire appel devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon.