Nous sommes plus de 8 millions d’habitants en Auvergne-Rhône-Alpes !

Carte de la région Auvergne-Rhône-Alpes / DR

La région Auvergne-Rhône-Alpes vient de franchir un cap ! Celui des 8 millions d’habitants. C’est ce que révèle l’INSEE ce jeudi midi. Une croissance démographique que l’on doit à quatre départements, l’Ain, la Haute-Savoie, l’Isère et le Rhône… Un peu moins à la Loire. Décryptage.

8.037.100 habitants précisément peuplaient notre grande région au 1er janvier 2018 selon les chiffres dévoilés par l’INSEE. Auvergne-Rhône-Alpes a gagné près de 2 millions d’habitants en 43 ans, depuis 1975 avec une croissance annuelle moyenne de sa population de 0,6%. Alors, plusieurs facteurs expliquent cette progression : Auvergne-Rhône-Alpes est une région attractive, jeune, où l’espérance de vie est supérieure à la moyenne nationale. On note aussi une faible proportion de personnes de 60 ans ou plus et une mortalité relativement basse. La fécondité en revanche est en baisse depuis 2014.

19.492 habitants de plus qu’en 1975 dans la Loire

L’INSEE  souligne que certains départements tirent leur épingle du jeu plus que d’autres. Notamment la Haute-Savoie et l’Ain, et plus précisément les régions de Genève et d’Annecy. La Loire, elle, compte aujourd’hui 762.500 habitants, soit environ 19.000 de plus qu’il y a 43 ans. En tenant compte du solde naturel et du solde migratoire, cela représente une progression annuelle moyenne de la population de 0,1% entre 1975 et 2018.

Et concernant la Haute-Loire, la progression annuelle moyenne sur cette même période est de 0,2% à 227.400 habitants. Une évolution qui s’explique, selon l’INSEE, par la périurbanisation de Saint-Etienne et dans une moindre mesure, du Puy-en-Velay.

Carte de la région Auvergne-Rhône-Alpes / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée