Où sont les routes les plus dégradées et dangereuses dans la Loire ?

Photo DR / une route

L’association « 40 millions d’automobilistes » a sondé les usagers dans toute la France au travers de l’opération « J’ai mal à ma route ». Ce sont les automobilistes qui ont donc fait remonter entre novembre 2015 et mars 2016 les différents points noirs du réseau. Ce qui a permis d’établir une carte précise des dangers.

Trois points noirs dans le département

Dans notre département qui compte 12.434 km de routes, 421 signalements ont été effectués… L’association fait ressortir trois points noirs des informations qu’elle a récoltées.

  • Le premier sur la D11 à Saint-Héand dans l’agglomération stéphanoise.  » En direction de L’Étrat, la route a été regoudronnée et des gravillons ont été étalés par-dessus. Ce qui forme de grandes bandes décollées, précise le rapport de l’association.
  • Deuxième point noir dans le Roannais sur la D49, à Saint-Hilaire-sous-Charlieu. Cette fois, à la sortie de la commune en direction des Perches, c’est un virage à gauche non signalé qui surprend et qui peut entrainer un saut en contrebas. D’ailleurs, plusieurs accidents ont déjà eu lieu à cet endroit.
  • Enfin, troisième point noir, toujours près de Roanne. Au pont de Rhins-Est. Dans un virage, un gros nid-de-poule est signalé quand on vient du Coteau en direction de Saint-Vincent de Boisset. 3 exemples, qui ne sont pas les seuls. Et les Ligériens peuvent continuer à signaler tout danger sur le site jaimalamaroute.com

En 2015, selon « 40 millions d’automobilistes », le département de la Loire a consacré 42 millions d’Euros à l’entretien des routes, soit 54 Euros par habitant.

Photo DR / une route

Rédacteur en chef
Infos matinée