Pédophilie : l’affaire de l’ancien curé du Roannais prend de l’ampleur…

Un prêtre de dos (photo d'illustration) / DR

L’Archevêque de Lyon est en Afrique depuis lundi et pour 15 jours… Un voyage au Niger et au Burkina Faso prévu de longue date pour le Cardinal Philippe Barbarin alors que le diocèse de Lyon, dont dépendent les paroisses du Roannais, est en pleine agitation médiatique et judiciaire à cause de l’affaire du Père Preynat, accusé de pédophilie. L’hypothèse d’une démission de Philippe Barbarin a même été évoquée…

… Mais la démission du Cardinal de Lyon n’est pas à l’ordre du jour

Une démission évoquée seulement par Régine Maire, déléguée épiscopale… C’est elle qui est la voix officielle du Diocèse depuis l’éclatement de l’affaire du Père Preynat. Et c’est elle qui a lâché le mot « démission » lors d’une interview accordée à la chaîne lyonnaise TLM en début de semaine. Mot qui semble-t-il a été lâché un peu trop vite. Puisque l’archevêché a depuis affirmé qu’un départ de Philippe Barbarin n’était pas à l’ordre du jour. Une chose est sûre, des plaintes de victimes de l’ancien curé du Roannais vont être déposées.

François Devaux est l’un des fondateurs de l’association La Parole Libérée nous le confirme

La non dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs est passible de 3 ans de prison et 15.000 Euros d’amende. Le voyage du cardinal Barbarin en Afrique permet au diocèse de Lyon de temporiser mais cette affaire risque bien de le rattraper rapidement à son retour si ces plaintes sont jugées recevables.

 

Un prêtre de dos (photo d'illustration) / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée