Pédophilie : le diocèse de Saint-Etienne ouvre sa cellule d’accueil

Monseigneur Sylvain Bataille / photo ACTIV

Les victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise peuvent désormais se tourner vers la cellule d’accueil du diocèse de Saint-Etienne, présentée ce lundi à la presse. Annoncé fin mai par le nouvel évêque Monseigneur Bataille, cette cellule se compose de quatre à cinq personnes : diacre, prêtre, laïc homme ou femme. L’initiative découle de la Confédération des Evêques de France après les nouveaux cas de pédophilie à Lyon.

Des suites judiciaires à prévoir

Les personnes qui feront la démarche de témoigner auront le choix de rencontrer tel ou tel interlocuteur. Les déclarations pourront conduire à une enquête ou à des suites judiciaires. Le parquet de Saint-Etienne ayant travaillé en amont avec les services du diocèse. « Nous ne sommes pas dans le secret professionnel », a précisé Monseigneur Bataille, « toutes les mesures seront prises si nécessaire ». Positionner l’Eglise dans une démarche saine et éviter qu’il y ait d’autres victimes sont les objectifs affichés. Les diocèses de Montpellier, Rouen, Nanterre ou Toulouse, entre autres, ont également lancé récemment leur cellule.

« On n’a pas peur de la vérité »

« Depuis fin mai, quelques personnes nous ont écrit ; la plupart des faits étaient déjà connus »

Comment faire ?

Par mail : accueil.victimes@diocese-saintetienne.fr

Par courrier : service accueil victimes, évêché, 1 rue Hector Berlioz – C.S 13061 – 42030 Saint-Etienne Cedex 2

Par téléphone : (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h)

Monseigneur Sylvain Bataille / photo ACTIV

Journaliste