Policer blessé par balle à Saint-Chamond (actualisé)

police-new.jpg

Les forces de police de Saint-Chamond ont vécu, mardi, une nuit agitée. Il était un peu plus de minuit, lorsque alertées par des riverains, deux patrouilles de police intervenaient sur une rixe mettant aux prises des jeunes de Saint-Chamond. S’ensuivait un banal contrôle d’identité qui débouchait sur une course-poursuite avec l’un d’entre eux: un jeune âgé de 19 ans. Plusieurs coups de feu étaient alors tirés et l’un d’entre eux touchait de plein fouet un policier.
Un militaire… en arrêt maladie !
Plus de peur que de mal heureusement… Protégé par son gilet par balles, le brigadier âgé de 41 ans s’en sortait avec un bel hématome. Il a néanmoins été transporté au CHU de Saint-Étienne pour de plus amples examens. « Avec un plus gros calibre, on aurait eu des dégâts plus importants » souligne le procureur de la République, Jean-Daniel Régnault. Le policier devra néanmoins observer 3 jours d’ITT et 7 jours d’arrêt de travail. De son côté, le jeune suspect – un militaire du régiment d’artillerie basé à Belfort – (qui se trouvait en arrêt maladie !) devrait être déféré dès vendredi au parquet puis présenté à un juge d’instruction. « Compte tenu de la gravité des faits, une tentative d’homicide sur une personne dépositaire de l’autorité publique, il risque la perpétuité », prévient Jean-Daniel Régnault.

Cyril Michaud