Prêtre du Roannais accusé de pédophilie : le cardinal Barbarin s’exprime pour la première fois

L'archevêque de Lyon, Monseigneur Barbarin / Photo DR

On reparle de ce prêtre accusé de pédophilie et qui a exercé pendant plus de 20 ans dans le Roannais. Pour la première fois, l’archevêque de Lyon s’est exprimé à nos confrères du journal La Croix… Une interview retranscrite sur le site internet du diocèse.

Le cardinal Philippe Barbarin ne s’était pas encore exprimé sur l’affaire du père Preynat, accusé d’attouchements sur plusieurs mineurs. Des faits qui remontent entre le début des années 70 et 90. Depuis l’éclatement de l’affaire au grand jour, une question se pose. Comment ce curé a-t-il pu poursuivre des activités, donner notamment des cours de catéchisme à des enfants dans la région de Roanne, alors que l’Eglise connaissait son passé ?

Barbarin mis au courant « vers 2007-2008 »

Le Cardinal Barbarin explique au journal La Croix avoir été au courant des agissements « vers 2007-2008 ». C’est « une personne qui avait grandi à Sainte-Foy-lès-Lyon » qui lui en a parlé. Barbarin a alors pris rendez-vous avec le Père Preynat qui lui a affirmé qu’il ne s’était pas passé la moindre chose depuis 1991. Et l’archevêque de Lyon l’a cru. Chose que certains lui reprochent d’ailleurs. Et s’il n’a pas saisi la justice à l’époque, c’est tout simplement parce que le cardinal Barbarin n’avait aucun témoignage direct de victime présumée. L’archevêque dit attendre à présent « la fin de la procédure civile ». « Si le procès se clôt en raison de la prescription, j’ouvrirai alors un procès canonique, car un jugement doit être rendu », affirme Philippe Barbarin. Et de conclure « ma seule préoccupation est qu’aucun mal ne soit plus jamais commis ».

Rappelons que le père Preynat, aujourd’hui âgé de 70 ans, a été mis en examen fin janvier et placé sous le statut de témoin assisté.

L'archevêque de Lyon, Monseigneur Barbarin / Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée