Procès des militants anti-Loi Travail : le parquet de Saint-Etienne fait appel

Les trois militants anti-Loi Travail relaxés la semaine dernière par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne auront droit à un deuxième procès. Ils étaient poursuivis pour dégradations et violences sur des policers après s’être introduits par effraction dans la permanence du député Gagnaire le 12 mai dernier en marge d’une manifestation. Le Parquet stéphanois a indiqué hier qu’il faisait appel du jugement. Rappelons qu’un quatrième prévenu sera fixé sur son sort début septembre. 18 mois de prison dont 3 ferme ont été requis à son encontre.

Rédacteur en chef
Infos matinée