Procès Marin : l’agresseur finalement condamné à 7 ans et demi de prison

IMG_Procès Marin 2 mai 2018

7 ans et demi, c’est finalement la peine de prison à laquelle l’agresseur de Marin a été condamné. Le procureur avait requis 14 ans. Le 11 novembre 2016, l’étudiant lyonnais – par ailleurs supporter des Verts – était laissé pour mort dans un bus, après avoir été violemment frappé à la tête par un mineur contre lequel Marin s’était opposé pour défendre un couple qui s’embrassait dans la rue.

L’ordonnance de 1945 sur les mineurs a été respectée

Un an et demi après, Marin n’est plus le même et est resté lourdement handicapé. Et la peine de son agresseur est a été divisée de moitié par rapport à ce qu’avait requis le Procureur. Car l’excuse de minorité de l’accusé a finalement été retenue par la présidente et les jurés, contrairement à l’avocat général.

Un vrai soulagement pour l’avocate de l’accusé, Maître Anne Guillemaut :

 

Une décision difficile à accueillir dans le camp de Marin, mais qui s’explique selon l’avocat de la mère de Marin, Maître Frédéric Doyez :

 

Les avocats de la famille de Marin voulaient avant tout retenir l’équilibre et la bonne tenue des débats, comme l’explique Maître Jean-Félix Luciani, avocat du père de Marin :

 

Les deux parties ont 10 jours pour faire appel de cette décision.

Journaliste