PSG 4 – 0 ASSE : il va vite falloir l’évacuer

Les Verts ont coulé au Parc (4-0), ce 14 septembre 2018.
crédit photo : asse.fr

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. » Les Verts vont devoir se répéter cette phrase de Confucius toute la semaine pour préparer la réception de Caen. S’ils n’ont pas été ridicules au Parc, il va pourtant falloir retrouver de la régularité sur tout un match pour espérer mieux dans ce championnat. Les Parisiens nous en ont fait l’amer démonstration ce soir.

Quatre occasions franches des Verts en première période

Comme depuis le début du championnat, les Verts ont morcelé leur match. Bien que privés de ballons, ils se sont procurés de très belles occasions, notamment par l’intermédiaire de Khazri (4′), mais surtout Loïs Diony, qui coupe le centre de Salibur, mais ne cadre pas (13′). Non contents de se satisfaire de deux occasions, les Verts se portaient encore vers l’avant avec la tête de Perrin – seul au point de penalty – qui passait à côté. Puis la frappe de MVila, qui échouait à quelques centimètres du poteau gauche d’Aréola. Et quand on ne concrétise pas ses occasions contre Paris, on se fait logiquement punir. Sur un ballon piqué de Di Maria, Draxler s’en allait battre Ruffier de la tête (1-0, 22′). Les Verts n’abandonnaient pas mais les occas’ de Salibur et Khazri n’étaient pas assez tranchantes et les 2 équipes revenaient aux vestiaires sur cet écart minimum.

Puis tout s’écroule dès la reprise

Alors que les stats affichaient 9 tirs à 6 en faveur des Verts, ils coulaient dès le début de seconde période. Perrin était coupable d’un excès d’engagement sur Cavani, qui se faisait justice lui-même (2-0 [sp], 49′). Les Verts étaient alors méconnaissables et aucune réaction d’orgueil ne venait émailler la suite de leur rencontre. Au contraire, il n’y aura plus aucun tir cadré côté stéphanois. Le PSG triplera même la marque à la 76′. Suite à une erreur de Gabriel Silva, Di Maria fusillait Ruffier (3-0, 76′). Le jeune Diaby scellait le score (4-0, 84′). Et les Verts restent confrontés à leurs éternels problèmes : un manque d’efficacité offensive, une présence quasi inexistante dans la surface adverse et un manque criant de régularité.

Les Verts entrent donc dans le rang après cette lourde défaite, mais rappelons que Jean-Louis Gasset n’a jamais pu compter sur ses deux maîtres à jouer à 100% (Cabella et Khazri). Ils devraient donc être de retour contre Caen samedi prochain à 20h. Le temps nécéssaire pour se relever de cette chute.

 

Les Verts ont coulé au Parc (4-0), ce 14 septembre 2018. crédit photo : asse.fr

Journaliste