[Publi-rédactionnel] A Saint-Étienne, Au Vide Grenier surfe sur la vague de l’occasion

© Au Vide Grenier

Une nouvelle enseigne dédiée aux produits d’occasion débarque à La Fouillouse le 18 février. Mais cette fois-ci, le concept créé par un Roannais renoue avec l’expérience originelle des vide-greniers de village. Il s’inscrit dans le retour en grâce du vintage.

L’occasion, c’est tendance !

«Dans de nombreux domaines, le marché de l’occasion va dépasser celui du neuf» prophétise Antoine Jouteau, le patron du site de petites annonces Le Boncoin. S’il est aux premières loges pour constater la bonne santé de la vente de produits de deuxième main, d’autres acteurs se sont engouffrés dans la brèche récemment à l’image de Vinted pour les vêtements d’occasion. Il faut dire que près de la moitié des Français (48%) achète du «vintage» d’après une étude du Credoc publiée en 2019 ! On en trouve même dans les grandes enseignes traditionnelles sous l’étique «produit reconditionné». Mais à l’origine, avant même qu’ils ne trouvent refuge dans les dépôts-ventes, les produits d’occasion sont viscéralement liés aux vide-greniers, ces ventes de villages ou de quartier où les particuliers étalent les fripes et objets dont ils souhaitent se séparer pour arrondir leurs fins de mois.

Bon pour l’environnement… et le pouvoir d’achat

C’est avec cette authenticité qu’a voulu renouer Lionel Piccini. Alors après avoir accompagné des créateurs d’entreprise durant plus d’une décennie, cet altiligérien s’est lancé corps et âme dans l’implantation de la franchise Au Vide Grenier à Saint-Étienne. Un lieu où les particuliers peuvent louer un stand afin de mettre à la vente leurs articles sur une durée déterminée et au prix qu’ils souhaitent. Et ce concept a sens à ses yeux : «L’occasion répond à de réels besoins, en termes de pouvoir d’achat notamment» estime Lionel Piccini. «Le rapport au produit de deuxième main a changé, c’est même devenu valorisant de chiner une bonne affaire, on en retire une certaine fierté. Et puis revendre un produit dont on n’a plus l’utilité lui donne une seconde vie, cela s’inscrit dans une démarche de développement durable en évitant de jeter des choses qui fonctionnent encore ou qui peuvent servir.»

© Au Vide Grenier

© Au Vide Grenier

350 emplacements sur 1600 m² à La Fouillouse

Si la première enseigne Au Vide Grenier a vu le jour en Bretagne à Fougères en 2016, c’est un Roannais, Romain Chassagne, qui en est le fondateur ! L’idée : proposer un vide-grenier permanent ouvert toute l’année. Concrètement, c’est un vaste entrepôt où sont alignées plusieurs dizaines d’emplacements – 350 sur 1600 m² au magasin situé à La Fouillouse (anciennement Anticorama). Le particulier qui veut écouler ses objets sans restriction choisit le type de box (avec ou sans portant, penderie seule ou vitrine) et la durée durant laquelle il souhaite exposer sa marchandise (une semaine à un mois renouvelable). Les produits sont étiquetés, mais le prix de vente est au libre choix du vendeur. Ce dernier se charge de la mise en rayon et du réassort durant la période de location.

Seulement 35% de commission

«Le concept de Au Vide Grenier diffère d’un dépôt-vente classique par bien des aspects» précise Lionel Piccini. «Nous ne prenons que 35% de commission en plus du coût de la location de l’emplacement, à partir de 10€ pour une semaine. Le vendeur dispose de beaucoup plus de liberté dans la gestion de son stock. Et on lui propose des services supplémentaires comme des antivols ou des étiquettes RFID.» L’ouverture du 25e magasin Au Vide Grenier à La Fouillouse est programmée pour le mardi 18 février, mais la réservation des stands est déjà ouverte en ligne. Et les 300 premières réservations bénéficient d’un mois gratuit !

Au Vide Grenier Saint-Étienne sera ouvert du lundi au dimanche hormis durant la période estivale (du lundi au samedi) afin de ne pas nuire à la fréquentation des vide-greniers de la région aux beaux jours. Lionel Piccini envisage de proposer des animations dans son magasin afin de prolonger «l’expérience vintage», par exemple lors d’ateliers autour de la rénovation de meubles ou de la réparation d’objets.

Suivez l’actualité de Au Vide Grenier Saint-Etienne sur la page Facebook du magasin

© Au Vide Grenier

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne