Quatre footballeurs de l’AB Terrenoire incarcérés dans l’attente de leur procès

IMG_1503

Les quatre joueurs de football amateurs de l’AB Terrenoire suspecté de violence sur un joueur de l’ASPTT Saint-Etienne, seront jugés le 23 novembre par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne. Trois d’entre eux avaient demandé un délai pour préparer leur défense, ce qui leur a été accordé par le tribunal devant lequel il était jugés en comparution immédiate ce vendredi après-midi. Ils ont toutefois été placés en détention provisoire dans l’attente du procès.

Placés en détention provisoire

Leurs défenseurs avaient plaidé pour qu’ils soient d’ici là remis en liberté, sous contrôle judiciaire. L’un des avocats dénonçant une « salle d’audience bondée » par la présence massive de policiers « pour faire pression sur le tribunal ». Ce dernier a justifié le placement en détention de ces quatre hommes, âgés de 27 à 36 ans, « pour leur protection et pour éviter tout risque de pression sur les témoins ». Pour l’un d’eux, qui par le passé a été condamné pour des faits criminels, ont aussi évoqué des « risques de renouvellement des faits » de violence et de « non-présentation le jour du procès ».

ITT de 30 jours

Les accusations auxquelles ils devront faire face sont violences en réunion ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours, lors d’une manifestation sportive. Au terme de l’enquête, au cours de laquelle une quarantaine de témoins ont été auditionnés, il n’a été retenu par le parquet que le joueur agressé l’avait été du fait de son activité professionnel de policier. Ce fonctionnaire de la BAC assistait à l’audience. Il a quitté l’hôpital où il avait été admis sans avoir finalement subi d’interventions pour ses blessures au visage, avec une Interruption totale de travail (ITT) portée à 30 jours.

 

Journaliste
Infos après-midi