Que prévoit la loi anti-casseurs ? Réponse avec le préfet de la Loire

L’actu, en marge du mouvement des gilets jaunes, c’est aussi la loi « anti-casseurs » qui est débattue en ce moment à l’assemblée nationale. Les députés ont voté dans la nuit de mercredi à jeudi un nouveau délit : celui de manifester le visage dissimulé. Il sera assorti d’une peine d’un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

Interdiction de manifester sur décision préfectorale

L’assemblée a aussi adopté l’interdiction de manifester sur décision préfectorale. Autrement dit, le texte donne plus de pouvoirs aux Préfets. A droite comme à gauche, des voix se sont élevées pour dénoncer une atteinte aux libertés individuelles. Ecoutez ce qu’en pense celui de la Loire, Evence Richard :

Les débats autour de cette loi anti-casseur se poursuivent jusqu’à mardi, jour où les députés voteront sur ce texte en première lecture.

Journaliste
Infos après-midi