Réaction de la CGT après l’appel du Parquet de Saint-Etienne de la relaxe de trois militants

A Saint-Etienne, la CGT a réagi à la décision du Parquet de faire appel de la relaxe de trois militants qui s’étaient introduits dans la permanence du député Gagnaire en mai dernier, en marge d’une manifestation contre la Loi Travail. Ils sont poursuivis pour dégradations et violences sur des policiers. L’élu socialiste Jean-Louis Gagnaire se porte, lui, partie civile. Pour le syndicat, cela prouve qu’il s’agit « bel et bien d’un procès politique ».

Rédacteur en chef
Infos matinée