Rétrospective de l’année 2017 : les législatives et pas de grand-chelem pour En Marche dans la Loire (4/4)

CARTE-LEGISLATIVES2017-2emeTOUR

Suite et fin de notre série rétrospective, avec de la politique.. 2017 aura été une année riche en élections. Présidentielle avec l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée, sénatoriales et législatives en juin. On revient justement sur ce dernier scrutin… Dans la Loire, pas de grand-chelem pour la République en Marche.

Deux rescapés, un PS, un LR

Pourtant, ça aurait pu se produire puisqu’au soir du premier tour les candidat LREM étaient arrivés en tête dans les six circonscriptions du département. A l’arrivée, au soir du second tour, ce sera finalement quatre sur six. Ce qui fera dire au référent de la République En marche dans la Loire Christian Soleil que le résultat est « moins éclatant qu’espéré ».

Quatre sur six, ça veut dire deux rescapés. Le député sortant Les Républicains de l’Ondaine Dino Cinieri, tout content de ne pas avoir été emporté par la vague En marche, et le député sortant PS de Saint-Etienne Régis Juanico, forcément soulagé d’autant que ce fut très très serré face à Magalie Viallon.

De nouvelles têtes à l’assemblée

Le parti du président Emmanuel Macron a donc réussi à faire élire quatre députés . Jean-Michel Mis dans la 2ème circonscritpion (Saint-Etienne Sud), Nathalie Sarles dans la 5ème celle du Roannais, Julien Borowczyc dans la 6ème celle du Forez et Valéria Faure-Muntian dans la 3ème celle du Gier… qui à 32 ans, a sorti un pois lourd de la politique locale, l’UDI François Rochebloine, frustré. « Si seulement j’avais été battue par quelqu’un de compétent. Mais ce n’est pas le cas. Elle n’y connait rien. On va maintenant la voir à l’oeuvre », confiait-il au micro d’ACTIV le soir de sa défaite. François Rochebloine qui n’enchainera donc pas avec un septième mandat. 29 ans qu’il siégeait à l’assemblée nationale.

Et les sénatoriales…

Concernant les sénatoriales, en septembre dernier, les grands électeurs ont choisi deux LR, Bernard Bonne et Bernard Fournier, et deux de gauche : la communiste Cécile Cukiermann et le socialiste Jean-Claude Tissot.

Rédacteur en chef
Infos matinée