Rétrospective de l’année 2017 : l’incendie criminel du Nouvea Théâtre Beaulieu (2/4)

La MJC Nouveau Théâtre Beaulieu, après l'incendie du 17 juin / Photo ACTIV

La suite de notre série sur les faits qui ont marqué l’actualité en 2017 dans la Loire. Et retour sur le Nouveau théâtre Beaulieu qui a tristement fait la Une, il a été la cible d’un incendie criminel.
Nous sommes le 17 Juin 2017, lorsque les flammes ravagent une salle de 150 m2 appartenant au Nouveau Théâtre Beaulieu à Saint-Etienne. La MJC, « un symbole de ce quartier difficile » comme l’expliquait le directeur Farid Bouabdallah, au lendemain de l’incendie criminel :

La reconstruction du site promise par la ministre de la culture

Le combat combat a aussitôt démarré pour les habitants et les usagers révoltés : une semaine après l’incendie criminel, une centaine de personnes se réunissait devant le bâtiment noirci par les flammes, dont Azouz Begag, l’ancien ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances. On se rappelle également de la venue de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen en octobre dernier à Saint-Etienne : « La MJC du nouveau théatre Beaulieu sera reconstruite » a-t-elle affirmé.

Une promesse sans toutefois préciser ni chiffre, ni calendrier précis. L’enquête, quant à elle, n’a toujours pas rendu ses conclusions.  Par ailleurs, un nouvel élan de soutien s’est manifesté il y a quelques semaines avec ce comité « reconstruction MJC-NTB » composé d’habitants du quartier, de parents d’élèves, ou de comédiens. Depuis l’incendie, la MJC Beaulieu a mis à disposition une partie de ses locaux pour accueillir les activités.

Quant au festival des Arts Burlesques, il se tiendra bel et bien en février prochain, mais dans d’autres lieux.

La MJC Nouveau Théâtre Beaulieu, après l'incendie du 17 juin / Photo ACTIV

Rédacteur en chef
Infos matinée