Roanne : le nécrophile aurait mis fin à ses jours

Le Palais de Justice de Roanne / DR

A Roanne, le septuagénaire, qui avait porté atteinte sexuellement à plusieurs cadavres au funérarium de la ville, s’est semble-t-il suicidé. L’homme a en tout cas été retrouvé sans vie, chez lui, mardi après-midi. C’est ce qu’a précisé le procureur de la République de Roanne.

Il avait été laissé libre après sa mise en examen

Début novembre, l’individu avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Le maire de Roanne, Yves Nicolin, s’était étonné que la justice le laisse en liberté. L’individu avait déjà été condamné pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, en 2014, et il s’exposait à une peine d’un an de prison en cas de manquement à son suivi socio-judiciaire.

Le juge d’application des peines devait d’ailleurs se prononcer sur une éventuelle incarcération la semaine dernière, mais l’audience avait été reportée. Le Parquet de Roanne précise qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès.

Le Palais de Justice de Roanne / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée