Roanne : le nécrophile saura vendredi prochain s’il va en prison

Le nécrophile présumé, arrêté à Roanne pour atteintes sexuelles sur des cadavres et vole de sous-vêtements, le 2 novembre, pourrait finalement aller en prison en attendant son procès. Le procureur de la République avait requis un placement en détention, mais n’avait pas été suivi par le juge des libertés, qui l’avait laissé libre.

Or, le sexagénaire a déjà été condamné pour agression sexuelle sur mineur de – de 15 ans, en 2014, et il s’exposait à une peine d’1 ans de prison en cas de manquement à son suivi socio-judiciaire. Le Procureur estime donc que ce-dernier a été cassé avec les faits qui sont reprochés par le funérarium de Roanne. La juge d’application des peines, statuera sur son cas vendredi prochain. L’avocat du nécrophile présumé estime que les déclarations du Maire de Roanne, Yves Nicolin, ont influencé la demande du Procureur.

Journaliste