Roche-la-Molière : mobilisation contre l’extension d’exploitation par Suez du site de Borde-Matin

photo Facebook / Maire de Roche, Eric Berlivet - DR

Entre 300 et 400 personnes ont manifesté ce samedi en fin de matinée devant la mairie de Roche-la-Molière pour protester contre la prolongation pour 35 ans de l’exploitation par Suez du site de Borde-Matin, le centre d’enfouissement des déchets.

 « Roche-la-Molière ne veut pas devenir la poubelle d’Auvergne-Rhône-Alpes »« fermons la décharge » ou encore « non à la prolongation »… voilà les slogans scandés par les participants à ce rassemblement. Une manifestation organisée à deux jours  du Conseil départemental de  l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) de la Loire, prévu ce lundi 5 février, et dont l’avis précède la décision du Préfet de la Loire.

Une extension d’exploitation jusqu’en 2053 ?

Pour l’instant, l’autorisation d’exploitation de Suez court jusqu’en 2026. « Les collectivités, comme la métropole stéphanoise, font de gros efforts en matière de tri sélectif et de valorisation, pour atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique, qui sont de diviser par deux d’ici 2025 les tonnages enfouis », souligne Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière. « Si Suez obtient l’autorisation d’enfouir encore 11 millions de tonnes sur une durée inhabituellement longue de 35 ans, jusqu’en 2053, ce sera un très mauvais signal. » , ajoute l’élu. Et l’édile d’appeler la Région, « compétente pour gérer les flux de déchets sur son territoire » à prendre ses responsabilités.

Avec AFP

photo Facebook / Maire de Roche, Eric Berlivet - DR

Rédacteur en chef
Infos matinée