Saint-Bonnet-les-Oules : la fronde contre la prison s’organise

Photo page Facebook "Non à la prison à Saint-Bonnet-les-Oules" / DR

La commune de Saint-Bonnet-les-Oules accueillera-t-elle la future prison de l’agglomération stéphanoise ? Le préfet de la Loire devra proposer à la mi-décembre un ou plusieurs sites pour l’installation d’une nouvelle maison d’arrêt, en remplacement  de celle de La Talaudière. Les habitants de Saint-Bonnet commencent à prendre les devants.

Une pétition et une page Facebook

« Non a la prison à Saint-Bonnet-les-Oules », c’est c’est le nom de l’association, qui est en cours de création. Une association qui ne veut pas voir la nouvelle maison d’arret de la Loire être implantée sur la plaine de Lapra, a coté du centre de stockage Easydis. Près de 500 personnes ont déjà signé une pétition en ligne. Une page facebook a également été créée et des tracts sont distribué dans le commune.

Les précisions de Timothée Maymon :

A l’heure actuelle, le site de Saint-Bonnet semble tenir la corde pour devenir l’emplacement de la nouvelle prison. C’est ce qu’a confirmé le  Préfet de la Loire au maire de la commune. Les autres emplacements de Roche-la-Molière et de la zone des Essarts, ayant fait face à des frondes plus virulentes et plus précoces. L’emplacement de cette prison reste pour la préfécture de la Loire une veritable patate chaude. Une ou des propositions de terrains devront être faites au Garde des Sceaux d’ici au 16 décembre.

Photo page Facebook "Non à la prison à Saint-Bonnet-les-Oules" / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée