Saint-Bonnet-les-Oules : le député Salen dénonce l’absence de concertation dans le dossier de la nouvelle prison

Mobilisation des habitants de Saint-Bonnet-les-Oules / Photo Facebook

Ce sera Saint-Bonnet-les-Oules ! La Préfecture de la Loire confirme ce jeudi midi le choix de cette commune du sud de la plaine du Forez pour accueillir la nouvelle prison de l’agglomération stéphanoise.

Saint-Bonnet-les-Oules a été retenu, parmi 4 sites proposés par l’ancien Préfet Fabien Sudry, par le ministère de la Justice pour construire le nouvel établissement pénitentiaire sensé remplacé celui de La Talaudière, devenu vétuste et inadapté.

Réunion avec les élus concernés à la fin du mois

Une réunion avec les élus concernés et les services de l’Etat se tiendra avant la fin du mois de novembre. Décision qui ne plait pas à la municipalité qui dit ne pas avoir été consultée. Même son de cloche du côté du député de la circonscription, Paul Salen. Il dénonce le fait d’avoir été exclu de tout le processus et dit comprendre les inquiétudes des habitants.

« Nous avons appris la nouvelle dans la presse »

Les habitants se mobilisent depuis quelques jours à Saint-Bonnet-les-Oules. Une page Facebook a été lancée contre la construction d’une prison. De même qu’une pétition en ligne, elle a déjà recueilli près de 2 000 signatures. L’association réclame un rendez-vous le plus rapidement possible avec le préfet :

Mobilisation des habitants de Saint-Bonnet-les-Oules / Photo Facebook

Rédacteur en chef
Infos matinée