Saint-Bonnet-les-Oules : l’Etat va annoncer l’abandon du projet de nouvelle prison

Photo page Facebook "Non à la prison à Saint-Bonnet-les-Oules" / DR

Le gouvernement doit détailler lundi 8 octobre son plan immobilier de la réforme de la justice. Et celui-ci concerne un peu le Département de la Loire. Un programme qui prévoit de la création de nouveaux types de structures mas aussi une rénovation des établissements actuels.

C’est ainsi que le député LREM du Forez Julien Borowczyk annonce dès ce mardi, dans un communiqué, l’abandon du projet de construction d’une nouvelle prison à Saint-Bonnet-les-Oules, qui a fortement mobilisé la population locale ces derniers mois. L’élu croit savoir, de source ministérielle, que l’Etat optera finalement pour la réhabilitation de l’actuelle maison d’arrêt de La Talaudière.

Pourtant, en mars 2017, l’ancien ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas était venu confirmer en personne dans la Loire la construction d’une nouvelle prison. « Le futur établissement devra ouvrir en 2023. La décision est prise, le marché est lancé », avait-il affirmé.

Les opposants à la prison attendent l’officialisation de l’abandon

Joint par notre rédaction, le président du collectif « Non à la prison à Saint-Bonnet » Eric Bayard se refuse à tout commentaire tout pendant que la décision n’est pas formellement actée. « Rappelez-moi la semaine prochaine », nous fait-il savoir. Il est vrai que dans ce dossier, on a été habitué à de nombreux rebondissements. Certains préfèrent donc ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

 

 

Photo page Facebook "Non à la prison à Saint-Bonnet-les-Oules" / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée