Saint-Etienne : des incidents en marge de la manif pour le désarmement de la police

Photo ACTIV RADIO

La manifestation pour le désarmement de la police a finalement eu lieu ce samedi après-midi dans les rues de Saint-Etienne. Quelque 300 militants d’extrême-gauche ont bravé l’interdiction de manifester décrétée par le Préfet de la Loire. Partis vers 15h30 de la place Albert-Thomas, les participants ont avancé, pour certains le visage dissimulé derrière des cagoules ou des foulards, jusqu’à la manufacture d’armes où un pistolet géant en carton a été brûlé.


Comme annoncé, un important dispositif de sécurité avait été déployé en centre-ville. Un hélicoptère de la gendarmerie a même assuré une surveillance aérienne. Cela n’a pas empêcher certains manifestants de casser des abribus sur leur passage. La vitrine d’une banque a même été détruite. Et le local du Parti Socialiste, rue du midi, a été littéralement saccagé. Le patron du PS dans la Loire a condamné fermement en fin de journée ces dégradations.

 

Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée