Saint-Etienne : des panneaux solaires sur les bâtiments publics

PANNEAU SOLAIRE

Saint-Etienne Métropole vient d’annoncer un projet inédit : 150 bâtiments publics seront équipés prochainement de panneaux solaires. Le but : produire de l’électricité et faire des économies.

Stade, MAM, Novaciéries…

Parmi le patrimoine concerné, les toits du stade Geoffroy-Guichard, du Musée d’art moderne, de l’Opéra, mais aussi de bâtiments scolaires et même d’équipements sportifs. La collectivité évitera le rejet de 15 000 tonnes de CO2 chaque année. Le projet décrit comme unique en France de par son ampleur permettra de produire 30 gigawattheures d’énergie renouvelable, soit la consommation, hors chauffage, de plus de 12 000 logements. L’opération est possible avec la mobilisation de plusieurs partenaires : GreenYellow, filiale énergie du groupe Casino, et Energie Partagée.

Première installation en fin d’année

Les premiers bâtiments devraient être équipés dès l’automne 2019, le reste au cours de l’année 2020. La totalité de la surface potentielle avoisine les 150 000 – 200 000 m2 soit l’équivalent de 20 à 27 terrains de football. « On s’est donné pour objectif de diviser par deux nos consommations d’énergie et de multiplier par 10 la production énergétique d’ici 2050 », insiste Gaël Perdriau, « le nombre de jours d’ensoleillement à l’année est très important. » Voilà pourquoi 5 000 panneaux vont être installés cet été sur la toiture du dépôt de la STAS à Saint-Priest-en-Jarez. L’énergie produite permettra de couvrir la moitié des besoins électriques du tramway, soit 25% des passagers de l’ensemble du réseau transportés grâce à l’énergie solaire.

 

Journaliste
Chroniqueuse