Saint-Etienne : deux collégiens, en situation irrégulière, placés en centre de rétention

ministère intérieur

Ils avaient préparé leur cartable et pensaient, comme tous les jours prendre la direction du collège Jean-Dasté, à Saint-Étienne. Mais la journée ne s’est pas exactement déroulée comme prévu pour deux frères d’origine albanaise.

Mercredi matin, la police est venue les cueillir à leur domicile, tout comme leur mère et leur frère aîné. Les trois adolescents en situation irrégulière ont été conduits au centre de rétention administrative de Lyon, dernière étape avant une possible expulsion du territoire français.

Une situation insoutenable pour les enseignants de ces enfants, qui ont décidé, par solidarité, de fermer les portes de leurs salles de classe mercredi. Choqués, ils ne comprennent pas pourquoi il n’a pas été permis à ces élèves de finir leur année scolaire. Écoutez le témoignage d’Yves Pichon, professeur d’histoire au collège Jean-Dasté.

Parallèlement à ces événements, le collectif « Pour que Personne ne dorme à la rue » a annoncé mercredi vouloir rencontrer prochainement le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.

De leur coté, les enseignants du collège stéphanois Jean-Dasté en appellent à la préfète de la Loire, afin qu’une solution soit trouvée « pour que ces enfants puissent au moins finir l’année scolaire ».