Saint-Etienne : Gaël Perdriau prêt à accueillir des réfugiés syriens

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, dans son bureau / Photo Activ Radio

C’est dans un long communiqué que le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau prend position ce samedi en faveur de l’hébergement dans sa ville de populations migrantes.  « J’accueille », écrit l’élu Les Républicains. Gaël Perdriau précise qu’il reste « plus que jamais, ferme devant les migrations illégales, pour des raisons économiques et sociales » tout en plaidant pour une remise « à plat les règles européennes sur la circulation des personnes ». Le Président de Saint-Etienne Métropole ajoute : « nous avons besoin d’un Schengen II ».

« Mais lorsqu’il s’agit de réfugiés…

… nous ne pouvons pas être de simples comptables de notre société, il s’agit bien de notre part d’humanité pour des hommes, des femmes, des enfants qui sont contraints de tout quitter pour simplement survivre. », poursuit Gaël Perdriau. En concertation avec l’équipe municipale, il a donc décidé « d’accueillir, selon nos capacités, ceux qui tentent d’échapper à la guerre et à la mort. » Tous « les acteurs sociaux, économiques, de santé publique, associatifs, bailleurs sociaux, afin d’organiser et de structurer (une) réponse à cette situation d’urgence humanitaire. »

Une prise de position du maire de Saint-Etienne qui devrait sans doute dépasser les clivages politiques. Pas plus tard qu’hier, le député socialiste de la Loire Régis Juanico appelait sur Twitter à la constitution d’un réseau de villes solidaires. 

Le FN opposé à l’accueil de migrants

Sans surprise, seul le Front National tient un discours différent. Le conseiller municipal de Saint-Etienne Gabriel de Peyrecave ironisait après le Tweet de Régis Juanico se demandant si le député PS allait héberger sous son toit des réfugiés. Et de s’interroger : « demain, on leur donne le droit de vote ? »
Le conseil municipal de rentrée à Saint-Etienne, le 14 septembre prochain, risque bien d’être animé autour de cette question.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, dans son bureau / Photo Activ Radio

Rédacteur en chef
Infos matinée

  • JMMOREAUX

    J’approuve tout à fait la démarche d’Elus qui comme G PERDIAU proposent l’accueil de réfugiés à SAINT ETIENNE .La FRANCE ne peut pas prétendre être le pays des droits de l’homme et de la liberté et refuser de tendre la main à de pauvre gens dans le dénuement quelles que soient la couleur de leur peau et leurs convictions métaphysique . Elle a su le faire quand les Polonais ,les Espagnols ,puis les portugais fuyaient le fascisme et la misère ;elle a su le faire quand ,comme mon père et mes grands parents ,des gens étaient jetés sur les routes de France par la Blitzkrieg Allemandes elle doit encore aujourd’hui tendre la main à ceux qui ont besoin qu’on les aides .