Saint-Etienne : le conducteur de la voiture percutée par une patrouille de la police municipale donne sa version sur ACTIV

PHOTO-2019-04-29-18-47-07

MAJ 17h40 

Que s’est-il réellement passé samedi soir vers 19 heures dans la Grand’Rue à Saint-Etienne ? Une collision entre une voiture de la police municipale et une Mégane bleue a fait cinq blessés au total. Deux policières, deux passants d’une soixantaine d’années… Et le conducteur de l’autre véhicule que la rédaction d’ACTIV a réussi à joindre au téléphone.

Ce jeune homme de 20 ans, qui nous explique travailler dans la sécurité, se dit détruit « psychologiquement et moralement » depuis cet accident. Il souffre d’un traumatisme crânien.

Le gyrophare et la sirène étaient-ils enclenchés ?

Si les premiers éléments de l’enquête laissent apparaitre que la sirène et le gyrophare étaient enclenchés avant le choc, ce n’est pas ce qu’il affirme… Selon le jeune conducteur, qui raconte s’être engagé alors qu’il avait le feu vert au niveau de la rue Georges-Tessier, le gyrophare et la sirène ont été mis en route après l’accident. L’individu a l’intention de ne pas en rester là et réfléchit à prendre un avocat. Il affirme que l’on a cherché à lui faire porter la responsabilité des deux piétons renversés. Et s’étonne que les caméras de vidéo-surveillance n’aient pas capté la scène dans sa globalité selon ce qui lui a été dit lors de sa déposition.

La voiture de la police municipale roulait à vive allure en direction de la place du Peuple. Et le choc l’a projetée sur le trottoir où deux piétons ont été percutés. Le Parquet de Saint-Etienne devra donc déterminer si l’intervention sur laquelle la patrouille se rendait nécessitait d’aller aussi vite. Pour Cédric Renaud, Directeur de la police et de la sécurité civile municipale de Saint Etienne, chaque minute compte lors des interventions :

Une source policière nous confie : « même avec un gyrophare, on n’impose pas le passage… et à une intersection, on doit ralentir ». Ce qui ne semble pas avoir été le cas lors de cette collision.

Rédacteur en chef
Infos matinée