Saint-Etienne : le projet « Ursules » enclenché… mais loin d’être acté

© www.epase.fr

Cela ne signifie pas, pour autant, qu’il se fera à coup sûr. Mais hier, la Ville de Saint-Etienne a mis un coup d’accélérateur au projet de requalification du parking des Ursules, en présentant en conseil municipal une convention passée avec l’Epase (Etablissement public d’aménagement), chargée de mener une consultation d’opérateurs.

Le projet « Ursules » à Saint-Etienne

En lieu et place du parking actuel des Ursules, qualifié de « blockhaus » par l’adjoint à l’urbanisme, Florent Pigeon, le maire de Saint-Etienne, Maurice Vincent, souhaite créer un nouvel espace de 16 000 m2 qui contiendra des bureaux, logements, un parking de 500 places (au lieu de 400 initialement prévues) et surtout 8 500 m2 de commerces. L’idée c’est d’accueillir « des locomotives type Monoprix ou Nature et Découvertes afin d’enclencher une nouvelle dynamique commerciale à Saint-Etienne », affirme Florent Pigeon.

La nouvelle équipe municipale aura les cartes en mains

Un projet qui néanmoins n’est pas entériné. Ce sera à la prochaine équipe municipale, choisie en mars 2014, de le valider… ou non. A Saint-Etienne, par la voix de son candidat Gaël Perdriau, l’opposition ne se dit pas opposée à l’idée, mais veut d’abord « faire une pause dans les travaux en centre-ville et surtout trouver 1000 nouvelles places de parking supplémentaires… » Une décision définitive devrait intervenir à l’automne prochain.

 

© www.epase.fr