Saint-Etienne : les employés d’un service clients Carrefour dénoncent les conditions sanitaires

Crédit photo @yurolaitsalbert

« On a tous une probabilité d’être contaminé » affirme cette employée d’un centre d’appels pour la marque de grande distribution Carrefour, situé rue Ponchardier, non loin du Cours Fauriel à Saint-Etienne.

Laurence* témoigne, sous couvert d’anonymat : une autre employée présente dans les bureaux a été testée positive au Covid 19, une deuxième est également contaminée par le coronavirus. Pourtant, le centre ne ferme pas, et la direction « ferme les yeux ».

Mesures d’hygiène non respectées

Les employée s’inquiètent : ce centre compte 183 salariés en temps normal. Plusieurs ont été contraint de se mettre en arrêt pour pouvoir garder leurs enfants, mais ce n’est pas le cas de tous. Ce mercredi, ils étaient encore une cinquantaine à travailler en « open space » (espace ouvert), sans bureaux attitrés et sans toutes les mesures de protections hygiéniques (lingettes nettoyantes, distance de sécurité sanitaire).

Un nettoyage des bureaux a pourtant été effectué ce mercredi matin « à la demande des salariés » mais cela ne suffit pas : ces derniers demandent plus de considération de la direction et souhaitent la fermeture du centre d’appel en raison de la crise sanitaire et du nombre important de salariés dans un même espace.

Laurence* déplore cette situation : selon elle, la direction aurait même proposé d’installer des vitres de plexi glace entre les bureaux : « ce n’est pas ça qui va arrêter le virus » ironise-t-elle. Bien que Carrefour appartienne au secteur de l’agro alimentaire, ce service client en question n’est pas « vital » selon les salariés qui souhaitent la fermeture provisoire du site à Saint-Etienne.

Droit de retrait ?

Jeudi, les choses avancent pour les employés de la plateforme : une petite dizaine de personnes a été placée en quatorzaine, « ils ne sont pas au chômage technique mais en absence justifiée, donc rémunérés à 100% et ça c’est une bonne nouvelle » explique Laurence*.

Pourtant, il reste encore plus d’une quarantaine de personnes sur le site. « mes collègues ont toujours la boule au ventre« . Et quand le droit de retrait est évoqué,  c’est la résignation : « on a énormément de collègues qui ont peur de se retrouver aux prudhommes.« 

Le site ferme finalement ses portes

Contacté par notre rédaction, le service presse de Carrefour affirme que la personne atteinte du coronavirus « va bien, elle tousse un peu mais son état ne s’aggrave pas« . Dès que la direction a eu vent de ce cas de Covid 19, « les locaux ont été désinfectés« , et les « collaborateurs proches de la malade » placés en quatorzaine.

Le service presse affirme également que « le télétravail n’est hélas pas possible« . Le travail a repris depuis mercredi, en « respectant les règles sanitaires« , notamment des distances suffisantes entre les salariés.

Jeudi après-midi, la bonne nouvelle tombe pour les employés : la direction ferme le site, un autre cas de Covid 19 a été diagnostiqué dans l’équipe. Laurence* est soulagée : dès lundi prochain, tous « les employés seront en télétravail, rémunérés à 100%« 

*prénom d’emprunt

Crédit photo @yurolaitsalbert

Journaliste
Infos après-midi