Saint-Etienne : les facteurs en grève et en colère contre une réorganisation

FACTEURS PHOTO

Ils dénoncent une restructuration et des nouvelles conditions de travail.

6 heures par jour en extérieur

Une cinquantaine d’agents était rassemblée rue Pablo Picasso dans le quartier de la Cité du Design. C’est ici qu’un point de distribution du courrier doit voir le jour dans quelques semaines. Le personnel gréviste déplore les nouvelles missions qui leur sont confiées, la charge de travail grandissante mais aussi le changement d’horaire de travail. « Ils veulent nous imposer une pause déjeuner ce qui va reculer notre fin de service », explique Aurélien 35 ans, fonctionnaire depuis 16 ans, « est-ce normal de recevoir son courrier si tardivement dans l’après-midi ? ». Autre point de tension : la réorganisation des tournées. Certains facteurs ne feront que du tri, et d’autres uniquement de la distribution : « chaque matin, on va découvrir notre parcours, ce n’est pas faisable ».

Samia*, 52 ans agent depuis 9 ans et Christelle*, 44 ans, agent depuis 22 ans : « nos vies de famille vont en pâtir »

La Poste réagit dans un communiqué

Dans un communiqué, La Poste annonce 60 agents sur 400 en grève et précise que les organisations syndicales ont été reçues en début de semaine. La baisse du volume de courrier est mis en avant : « les volumes ont diminué de 16% entre avril 2017 et 2019 soit 1 millions de plis en moins à traiter. L’organisation se fera sans licenciements, tous les postier ssont assurés de conserver leur travail sur la ville de Saint-Etienne. »

* les prénoms ont été changés

Journaliste
Chroniqueuse