Saint-Etienne : les sans-abri hébergés à la Bourse du Travail doivent quitter les lieux, selon une ordonnance du TGI

photo ACTIV RADIO

Le tribunal de Grande Instance de Saint-Etienne a délivré ce mercredi une ordonnance d’évacuation des sans-abris hébergés depuis lundi à la Bourse du travail. Ce qui laisse la possibilité au Préfet de la Loire d’expulser « manu militari » la trentaine de personnes soutenues par un collectif d’associations.

La Ville de Saint-Etienne veut éviter le recours à la force

Dans un communiqué ce mercredi soir, la ville de Saint-Etienne prend acte de la décision de justice. Elle estime que celle-ci « reconnaît le bien fondé (de ses) requêtes (…) concernant l’évacuation de la Bourse du Travail actuellement occupé par des personnes non identifiées ».

« La Ville de Saint-Etienne souhaite que les occupants quittent de leur propre chef les lieux illégalement occupés afin d’éviter le recours à la force », précise le communiqué.

Des déboutés du droit d’asile ?

Du côté de la Préfecture, le recours à la force ne semble pas envisagé. Le Préfet Evence Richard souhaite examiner la situation de ces personnes au cas par cas, mais il n’en a pas la possibilité car les associations n’ont donné aucune indication aux autorités ni sur l’identité, ni sur les requêtes de ces sans-abri.

photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée