Saint-Etienne : Perdriau interpelle le Gouvernement après les violences à Côte-Chaude

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau / Photo ACTIV RADIO

Gaël Perdriau en appelle au Gouvernement pour répondre à l’escalade de violence qui sévit dans le quartier de Côte-Chaude. Le maire de Saint-Etienne a adressé en début de semaine un courrier au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb et à la ministre de la Justice Nicole Belloubet.

L’édile stéphanois y rappelle d’abord les faits : 15 véhicules incendiés depuis le 12 juillet par une trentaine d’individus, mais aussi des jets de projectiles «appuyés» sur un équipage de la police municipale dans la nuit du 19 au 20 juillet. Pour Gaël Perdriau, «la situation devient intenable» car ce «début de violences urbaines» […] «dépasse très largement les compétences très limitées des forces de police municipale».

« Que l’Etat remplisse ses missions régaliennes de maintien de l’ordre républicain »

Il déplore «le silence embarrassant du préfet de la Loire, du procureur de la République et de la directrice départementale de la sécurité», et exhorte l’Etat à remplir «ses missions régaliennes de maintien de l’ordre républicain». L’élu LR, qui a également adressé un courrier aux riverains, tacle au passage «les effets d’annonce» autour du déploiement de la police de la sécurité du quotidien, «annoncé à grands renforts de communication», mais qui tarde à se concrétiser sur le terrain, puisqu’il ne sera effectif qu’au 1er janvier prochain à Saint-Etienne.

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau / Photo ACTIV RADIO

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne