Saint-Etienne : une mère dénonce les violences policières après que son fils de 18 ans a été blessé lors de l’acte 8 des « gilets jaunes »

IMG_4792

L’acte 10 des « gilets jaunes » ce samedi 19 janvier a encore rassemblé un millier de personnes dans les rues de Saint-Etienne. Une manifestation relativement calme par rapport aux précédents samedis même si quelques heurts ont éclaté, conduisant à l’interpellation de deux individus.

Des slogans contre Castaner

Dans le cortège, on a pu entendre de nombreux slogans hostiles au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Les « gilets jaunes » dénoncent les violences policières et demandent notamment la suspension de l‘utilisation des LBD, les lanceurs de balles de défense ou certaines grenades.

Anne-Sophie habite à Saint-Bonnet-le-Château et son fils, âgé de 18 ans, a été blessé à la tête, vraisemblablement par un tir de grenade lors de l’acte 8 le 5 janvier à Saint-Etienne.

Appel à témoins

Anne-Sophie lance un appel à témoins pour comprendre ce qu’il s’est passé et pour porter les faits devant la justice…

propos recueillis par Léa Dusson

Rédacteur en chef
Infos matinée