Saint-Étienne va financer la restauration de la basilique d’Annaba (Algérie)

basilique-annaba-new.jpg

Jumelées depuis 1982, Saint-Étienne et Annaba (Algérie) vont faire cause commune sur la restauration de la basilique Saint-Augustin. « C’est dans cet esprit de fraternité et d’échanges que le ville contribue aujourd’hui (NDLR: aux côtés d’autres partenaires comme la Région et la Wilaya d’Annaba) à la sauvegarde du patrimoine architectural et local en participant au programme de restauration de la basilique Saint-Augustin », confirme l’élu en charge des relations internationales, André Friedenberg.
La verrerie de St-Just va réaliser les vitraux
Des travaux qui permettront d’assurer la pérennité de l’édifice, ainsi que la sécurité des visiteurs. Ils sont 20 000 tous les ans à venir visiter cet édifice culturel « qui n’est plus un édifice religieux » précise André Friedenberg. La participation de la ville de Saint-Étienne dans ces travaux s’élèvera à 15 000 euros / an sur une période de trois années. Coût estimatif du projet global: 4,2 millions d’euros. A noter que c’est la verrerie de Saint-Just-Saint-Rambert qui réalisera les nouveaux vitraux de la basilique. « Une coopération culturelle mais aussi économique » souligne la ville de Saint-Étienne.

Cyril Michaud