Saint-Etienne veut muscler son jeu concernant sa politique liée au commerce

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, et Pascale Lacour, adjointe au commerce, présentent les 7 mesures pour relancer le commerce en centre-ville.

Un mois et demi après l’intronisation de Pascale Lacour au poste d’adjointe au commerce, le maire, Gaël Perdriau, souhaite renforcer sa stratégie pour renforcer l’attractivité du centre-ville. Sept mesures fortes ont donc été annoncé hier.

Apporter de la cohérence et de la visibilité

Parmi elles le regroupement des 15 associations de commerçants en une seule (Sainté Shopping) – comme nous vous le révélions mardi matin – la participation financière des 3 centres commerciaux de la ville à destination des commerçants à hauteur de 150 000€ sur trois ans, le regroupement des acteurs du commerce en un même lieu (rue Wilson), l’autorisation de mettre en place des terrasses chauffées, mais aussi un droit de préemption sur les locaux commerciaux vacants.

Une dernière mesure qui sera mise en place grâce, notamment, à une société foncière capitalisée à hauteur de 10 Millions d’€. Les explications du maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau

80% des commerces ferment entre midi et deux

Autant de mesures qui doivent booster le commerce de centre-ville, qui compte 70% de commerçant indépendant. Mais Pascale Lacour prévient : certaines habitudes doivent changer chez les commerçants


Concernant le périmètre du droit de préemption des locaux vacants, il sera déterminé et communiqué avant l’été.

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, et Pascale Lacour, adjointe au commerce, présentent les 7 mesures pour relancer le commerce en centre-ville.

Journaliste