Saint-Etienne/Marseille : onze policiers blessés en marge des affrontements entre supporters

IMG_1224 (1)

La préfecture de la Loire apporte des précisions après les incidents en marge du match de football entre Saint-Etienne et Marseille mercredi soir à Geoffroy Guichard.

250 policiers mobilisés

les supporters des deux camps se sont affrontés en se jetant des projectiles sur le parking du stade : les 400 supporters marseillais n’ont pas assisté à la rencontre. Les services de l’Etat ont convoqué la presse en cette fin de matinée : Céline Platel directrice de cabinet : « le dispositif de sécurité était conséquent avec 250 policiers et bien préparé. Les dégradations auraient pu être plus importantes, notamment à l’intérieur du stade qui a été épargné. »

Pour Céline Platel, la main a été tendue, mais l’engagement n’a pas été respecté par les supporters :

Des gaz lacrymogènes avant le coup d’envoi

Que s’est-il vraiment passé ? « c’est une succession d’épiphénomènes. Les marseillais attendus certes par les stéphanois étaient tout à fait supposés à en découdre puisque certains ont cassé les portes des bus pour descendre. » Par ailleurs, les 8 bus escortés depuis l’aire de Saint-Romain-en-Gier avaient du retard. Le dispositif n’a pas été respecté puisqu’il y avait 450 marseillais au lieu de 400, toujours selon la préfecture. Les fumées des gaz lacrymogènes ont retardé le coup d’envoi de 15 minutes.

 

Journaliste