Saint-Victor-sur-Loire : la République En Marche regrette la façon de faire de la municipalité

ST VIC UNE

La baignade est interdite depuis le 4 juillet à la base nautique de Saint-Victor-sur-Loire, privant les Stéphanois d’un plan d’eau pour se rafraichir. « Tous les moyens ne sont pas mis en œuvre pour garantir la baignade » selon la République En Marche.

Un système anti-algues jusqu’en 2016

Par la voix du représentant du Comité de Saint-Etienne, Guillaume Arcese, le parti pointe du doigt des dysfonctionnements. Jusqu’en 2016, un système d’oxygénation de l’eau permettait de limiter le développement des algues :« un système, certes pas parfait mais qui permettait d’ouvrir la baignade ». « Saint-Victor est la vitrine de Saint-Etienne et tous les moyens doivent être mis en oeuvre ». A la question, cette attaque est-elle politique ? « Non, ce n’est pas la municipalité de Saint-Etienne que l’on attaque directement. C’est le syndicat mixte d’agglomération des Gorges de la Loire qui en a la responsabilité ». Les administrateurs de ce syndicat étant le Département, Saint-Etienne Métropole et le Comité d’Agglomération Loire Forez.

Ouvrir davantage de piscines

A court terme, Guillaume Arcese réclame des solutions des experts en eau soit l’ouverture des piscines stéphanoises. Sur les cinq, une seule est ouverte en août : Raymond Sommet. « C’est trop peu pour 170 000 habitants. Avant 2014, il y en avait trois ». La capacité maximale de cette piscine est de 1 250 personnes au même moment. Un seuil atteint une seule fois à l’été 2017.

Journaliste
Chroniqueuse