Le Puy-en-Velay : trois personnes mises en examen suite à l’incendie de la préfecture de Haute-Loire

DtoQ43JXQAAXkeY

MàJ – vendredi 14 décembre – 6h58

Trois personnes, âgées de 15 à 21 ans, suspectées d’avoir participé à l’incendie de la préfecture de la Haute-Loire en marge d’une manifestation de « gilets jaunes » au Puy-en-Velay, le 1er décembre, ont été mises en examen ce jeudi. Le Parquet de Haute Loire a ouvert une  information judiciaire.

Information judiciaire ouverte, incarcérations requises

Dans le detail, le mineur de 15 ans a été envoyé dans un établissement de placement éducatif dès jeudi soir, tandis que des incarcérations ont été requises par le parquet du Puy-en-Velay pour le mineur de 16 ans et le majeur de 21 ans. Une information judiciaire a été ouverte. Elle vise les faits les plus graves commis le 1er décembre, à savoir l’incendie de la préfecture et des bâtiments attenants, ainsi que des jets d’acide sur des policiers, a précisé le procureur de la république du Puy-en-Velay.  Il a souligné que les investigations de la police judiciaire et des policiers du Puy-en-Velay ont permis d’écarter la circonstance aggravante d’agissements commis en bande organisée. Les trois jeunes mis en examen qui s’étaient mêlés au « gilets jaunes » pendant les échauffourées, sont connus pour des faits de petite délinquance.

Au total 29 personnes avaient été placées en garde-à-vue en Haute-Loire après les échauffourées entre « gilets jaunes » et forces de l’ordre le 1er et le 8 décembre, selon une source policière.

Journaliste
Infos après-midi