Talaudière : les sans-abris devront partir le 31 octobre, les associations appellent à manifester ce samedi

72400687_543044972907082_9119777915301527552_n

Ils devront partir de la piscine de la Talaudière le 31 octobre… la cinquantaine de sans abris hébergée depuis le mois d’avril dans les vestiaires du bâtiment va se retrouver à la rue à la veille de la trêve hivernale. Si quelques logements ont été trouvés pour certains, ce n’est pas le cas de la majorité de ces familles, enfants et personnes seules, pour certaines vulnérables. Aujourd’hui, on estime que 300 personnes à Saint-Etienne n’ont pas de domicile fixe, dont une soixantaine d’enfants. Les précisions de Claire, elle fait partie du Collectif des occupant-e-s de la Bourse qui aide ces personnes :

« Il faudrait des moyens, que ce soit des moyens humains, embaucher du personnel qui est qualifié dans le social, le juridique. Rénover des bâtiments pour permettre à ces gens d’avoir une intimité, d’être à l’abris (…) On comptait au printemps 13 000 logements, bureaux, etc..vacants « 

Les associations sans réponse

Pour ces associations qui aident ces personnes sans abris, il faut qu’une solution soit trouvée au plus vite. Ramon Moya, bénévole sur le secteur de la Talaudière, déplore le manque de réponse de la Mairie de Saint-Etienne et de la Préfecture :

« Il y a beaucoup de désespoir, qu’est-ce qu’on va devenir le 31 octobre ?  La préfecture n’est pas en mesure de répondre à l’urgence humanitaire »  

David fait partie des personnes accueillies à la Talaudière. Il a quitté seul le Niger pour venir à Saint-Etienne :

« Il a quitté le Niger il y a plusieurs années à cause des problèmes qu’ils y a dans son pays. Il fait un appel global, aidez-nous, parce que il y a des femmes enceintes (…) Nous sommes dans une situation qui est terrible ». 

Kamara est également hébergé à la Talaudière depuis 1 mois, il est guinéen :

« Avec la situation vraiment, ça me fait peur. Là où nous sommes logé, ce n’est pas un endroit où l’on peut mettre des personnes. On demande à l’Etat de nous aider. C’est pitoyable, c’est terrible de nous voir comme ça ». 

Un appel au rassemblement a été lancé pour interpeller les pouvoirs publics sur la situation des sans-abris. Le rendez-vous est donné ce samedi à 14h sur la place du peuple à Saint-Etienne.

A noter que le collectif est dans l’attente concernant l’ancienne poste de Solaure réquisitionnée pour l’accueil des sans abris. Ils ne savent pas pour l’instant s’ils seront contraints de quitter les lieux ou non.

En parallèle, une pétition est lancée pour qu’il n’y est « pas d’élèves dans toit à Saint-Etienne ». Une pétition portée par les parents, enseignants et collectifs.

Journaliste
Infos après-midi