« Touche pas à mon hosto » : inquiétudes dans les hôpitaux publics de la Loire

hbvsldhvjqs

L’inquiétude des personnels des hôpitaux publics de la Loire… Une manifestation aura lieu demain matin à 10h devant l’hôpital de Feurs à l’appel du comité de défense du centre hospitalier du Forez, qui connait un déficit de près de 2 millions et demi d’euros. Dimanche, une marche est prévue au départ de la place de la liberté à Saint-Chamond pour défendre le service maternité de l’hôpital du Gier.

L’ARS, l’Agence régionale de santé, cherche à faire des économies au détriment des patients selon les syndicats. Force Ouvrière pointe du doigt la politique d’austérité du gouvernement qui conduit à la destruction des emplois et des services dans la santé. De l’hôpital Nord à Firminy, en passant par Roanne, Feurs et l’hôpital du Gier, tous les hôpitaux publics de la Loire sont concernés. Pour André Moulin, du syndicat FO à Saint-Chamond, il est impensable de voir disparaitre une maternité qui enregistre 950 naissances chaque année

La chirurgie en ambulatoire a le vent en poupe

L’une des solutions prônée par l’ARS pour faire des économies, c’est le développement des interventions en chirurgie ambulatoire.
Le CHU de Saint-Etienne dispose, depuis quelques semaines, d’une unité de chirurgie ambulatoire plus grande… En moins de 10 ans, la capacité d’accueil a plus que doublé. Il faut dire que la demande – aussi- est de plus en plus forte… Explications de Marie Dufour pour ACTIV

Le gouvernement table sur un milliard d’Euros d’économies à l’échelle nationale grâce au développement des soins ambulatoires.

Photo DR / L’hôpital du Gier à Saint-Chamond

hbvsldhvjqs

Rédacteur en chef
Infos matinée