Trois associations écrivent aux conseillers municipaux de Lorette

La ligue des droits de l’Homme, la maison des potes 42 et le collectif contre l’Islamophobie de la Loire contestent l’arrêt municipal qui interdit le port du voile sur le plan d’eau. « Vous pouvez constater que des mères ou des grands-mères accompagnant leurs enfants ne constituent aucunement un trouble à l’ordre public » écrivent elles dans une lettre ouverte, adressée également au préfet de la Loire. Le maire Gérard Tardy est, rappelons le, visé par une enquête préliminaire pour discrimination. 

Journaliste
Chroniqueuse