Un nul et quelques regrets

Batllessite-new.jpg

Saint-Etienne est entré de la meilleure des manières dans ce sommet entre les deux formations les plus titrées de ligue 1, mais les Verts butaient sur Azpilicueta qui sauvait sur sa ligne un contre favorable de Rivière à la seconde minute de jeu qui aurait pu faire but. Mais alors que les Verts poussaient, c’est contre le cours du jeu que Marseille ouvrait la marque suite à un coup de billard dans lequel l’arbitre de la rencontre était largement impliqué. Coup du sort et coup de bambou sur les têtes stéphanoises, jusqu’à la mi-temps. Un quart d’heure de flottement durant lequel les visiteurs trouvaient la barre de Janot. Au retour des vestiaires, l’enthousiasme et la volonté de jouer étaient de retour coté stéphanois. Les Verts se procuraient les meilleures actions et trouvaient finalement le chemin des filets par Batlles. Saint-Étienne, qui aurait pu bénéficier d’un penalty sur une faute de Taiwo sur Payet, doit donc se contenter du nul mais aurait pu espérer mieux.
Plus globalement, les Verts sur deux gros matchs ont pris 4 points et comme le soulignait Galtier : pour quatre points pris contre Lyon et Marseille, les Verts auraient signés. Au final les Verts restent leaders provisoires ce soir et voient la trêve internationale arriver avec des certitudes. Dans deux semaines les Verts iront à Nice, puis recevront Caen et se déplaceront à Brest, un calendrier clément, mais moins glamour. Galtier devra garder son groupe concerné et sous pression.