Un plan de départs volontaires à venir chez nos confrères du Progrès

sliimy-yanis-le-progres

L’info a été donnée par nos confères de l’AFP ce jeudi après-midi, et 77 postes seraient supprimés sur les 500 que comptent le journal régional.

 

Vers une réorganisation sur le web

On ne connaît pas encore quels départements seront principalement touchés, mais ce plan représente 27 postes en moins à la rédaction, 30 dans les services administratifs et 20 dans les services techniques. Cette annonce fait suite au comité d’entreprise du Progrès et du groupe EBRA, son propriétaire, qui a annoncé notamment une réorganisation, avec un développement vers le web et un regroupement de certains services. Des négociations débuteront le 27 mars et sont prévues jusqu’à mi-juin selon l’AFP.

Journaliste