Un stéphanois raconte sa greffe du cœur dans un livre

JULIEN BEL

Julien Bel, 45 ans, raconte sa greffe du cœur dans un livre intitulé : « Je vis avec ton coeur » aux éditions Frison Roche.

On lui diagnostiquait une bronchite asthmatiforme

Il « fêtera » dans quelques jours les 3 ans de sa transplantation cardiaque. Aujourd’hui il va bien, refait du sport, « revit » : « cette opération est clairement une renaissance pour moi. Quinze  jours avant la greffe, mes médecins n’avaient absolument pas vu ce problème et diagnostiquaient une bronchite asthmatiforme. A force d’épuisement, je suis allé aux urgences de l’hôpital Nord et suis rentré des mois plus tard. » Un choc pour ce professionnel du tourisme d’affaires qui ne parvenaient plus à faire ses lacets sans essoufflement. Il s’estime, par ailleurs, très chanceux : « j’ai pu être greffé très rapidement, ce qui m’a sauvé la vie ».

La greffe : un sujet qui le passionne

Aujourd’hui Julien Bel suit des études de psychologie, s’est spécialisé pour devenir patient-expert : il a pu assisté à neuf interventions chirurgicales en bloc opératoire et milite pour le don d’organe. « Je voudrais m’investir beaucoup plus dans la rencontre avec les gens pour leur expliquer ce qu’est une greffe. Leur dit que oui ils vont souffrir mais pour la bonne cause. Être fatiguer du simple fait de prendre une douche n’est pas une souffrance plus invalidante encore ? » Dans Je vis avec ton coeur, il imagine son donneur : « un jeune homme d’une vingtaine d’années victime d’un accident de la route. » On ne saura jamais : le don est anonyme et gratuit.

Interview de Julien Bel :

Journaliste